Entrepreunariat au féminin

En France, environ 3 femmes sur 10 deviennent créatrices d’entreprises (Source INSEE) mais rares encore sommes-nous à la tête de structures importantes. Dans la plupart des cas, nous travaillons seules comme freelances ; cela correspond à un besoin de concrétiser une idée personnelle, à une motivation plus grande que d’être salariée, à une envie d’être plus impliquée dans le travail avec davantage de responsabilités.

Autre motivation et non des moindres : un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Les femmes n’ont pas toujours été créatrices d’entreprises ou à la tête de postes importants. L’évolution est récente et elle s’impose davantage depuis une trentaine d’années grâce aux avancées sociales et ça ne va pas s’arrêter là.

Les femmes sont à l’honneur le 8 mars pour la Journée Internationale pour les Droits des Femmes qui trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du XXème siècle, en Europe et aux États-Unis, pour obtenir de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

Le thème 2021, choisi par l’ONU Femmes : « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ».

Nous l’avons observé, les femmes n’ont pas été en reste dans la lutte contre la pandémie, souvent en première ligne comme professionnelles de santé, scientifiques, médecins, etc.

L’objet de mon article n’est pas de traiter de cette thématique, les multiples associations et organisations de femmes se chargeront fort bien de débattre de ce sujet.

Quelle signification trouvons-nous à « leadership » : mot qui vient de l’anglais et signifie le meneur ; le « leadership » ne doit pas être vu comme un chef.

D’une manière générale, il peut être « la capacité d’un individu à influencer, à motiver, et à rendre les autres capables de contribuer à l’efficacité et au succès des organisations dont ils sont membres » (Source Wikipédia).

Quand on parle de leadership, on pense bien souvent au monde économique et politique mais la femme n’est pas que là. On la trouve souvent à l’action dans des causes humanitaires, environnementales, militante de première heure pour la paix, pour la défense des droits civiques, des droits des filles et des femmes.

Et là, lorsqu’elle suit une ligne de combat qui sort du champ politique ou purement professionnel, selon moi, elle devient femme d’exception.

Mon envie se porte aujourd’hui à mettre à l’honneur toutes ces femmes, célèbres ou un peu moins, voire anonymes.

Parmi elles, on pensera à Mère Térésa, Amelia Boynton Robinson, Rosa Parks, Reine Elisabeth II, Princesse Diana, … et de nos jours, Malala Yousafzai, Greta Thunberg…

À l’échelle nationale, n’oublions pas Marie Curie, Thérèse Peltier, Simone de Beauvoir, Simone Veil,… Christine Lagarde, Anne-Sophie Pic, Angélina Jolie, Fatoumata Kébé marqueront probablement l’histoire.

Et encore, beaucoup plus proche de moi, je pense à ces petits bouts de femme qui ont osé s’aventurer dans un secteur où on ne les attendrait pas. Elles sont éleveuse de chevaux, agricultrice, conductrice d’engins, sapeuse-pompière, mécanicienne. Je pense aussi à toutes celles qui, ici ou là, proposent une action, un mouvement, un partage d’idées et d’expériences pour aider la femme à affirmer ses valeurs et se sentir bien à sa place. Elles se reconnaîtront.

La femme est sur tous les fronts. Chapeau bas à tout ce courage.

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Bruyas Maryse
Invité
Bruyas Maryse
il y a 1 année

J’aime beaucoup la finesse et l élégance de cette écriture.
Au fil des lignes je découvre , que je dois connaître la personne qui a écrit.
Je ne te connaissais pas ce talent caché , mais je t ‘ encourage à le faire grandir. Très bonne journée. Maryse.

Ouya
Invité
Ouya
il y a 1 année

Merci Laurence. Tu temoigne que c’est encore possible de créer son entreprise en 2021 !!! Pleine réussite à ton entreprise au féminin !! 🙂