Le blog

Abréviation et bon usage

Nous avons pour habitude d’abréger les mots, quelques mots, certains mots, beaucoup de mots.

Ces abréviations, que nous utilisons tous quotidiennement, nous viennent d’où ? de nos prises de notes au cours de nos années d’étude ? de notre apprentissage de la sténographie -certaines se reconnaitront- ? de nos choix personnels ?

Continuer la lecture de Abréviation et bon usage

Certificat Voltaire

Une longue pause dans mon écriture ; un temps qui m’était nécessaire pour préparer de la meilleure façon possible le Certificat Voltaire.

La réussite à ce test me tenait à cœur ; une manière pour moi de donner une certaine valeur aux services que je propose en tant que freelance ; un résultat à la hauteur de ce que j’osais espérer ; une preuve de plus que le travail et la persévérance portent ses fruits.

Lire la suite

Majuscule et bon usage

La majuscule existait déjà au Moyen-âge ; elle avait pour rôle de marquer le début d’un ouvrage, d’un chapitre, d’un vers. Avec l’arrivée de l’imprimerie, elle prendra progressivement la place qu’elle occupe aujourd’hui.

Dans l’écriture manuscrite, elle se distingue de la minuscule. Elle se définit comme une lettre plus grande que les autres, placée au début de certains mots. On parle souvent de « lettre capitale ».

Continuer la lecture de Majuscule et bon usage

Est-ce que je dis «lorsqu’enfin» ou «lorsque enfin», «puisqu’aucune» ou «puisque aucune», «presqu’arrivé» ou «presque arrivé» ?

Nous savons tous depuis notre plus jeune âge que le déterminant le se transforme devant un nom commençant par une voyelle : le + ami devient l’ami.

De la même façon : de + envie devient d’envie, je + avais devient j’avais, ce + était devient c’était.

N’oublions pas que le h muet se comporte en phonétique comme une voyelle. Ainsi, nous dirons : l’homme et non le homme.

Le h aspiré, quant à lui, fait fonction de consonne et ne répond donc pas à cette règle ; on dit dans ce cas qu’il y a disjonction : nous dirons donc le haricot et non l’haricot.

Simple, me diriez-vous jusque-là.

Continuer la lecture de Est-ce que je dis «lorsqu’enfin» ou «lorsque enfin», «puisqu’aucune» ou «puisque aucune», «presqu’arrivé» ou «presque arrivé» ?

Entrepreunariat au féminin

En France, environ 3 femmes sur 10 deviennent créatrices d’entreprises (Source INSEE) mais rares encore sommes-nous à la tête de structures importantes. Dans la plupart des cas, nous travaillons seules comme freelances ; cela correspond à un besoin de concrétiser une idée personnelle, à une motivation plus grande que d’être salariée, à une envie d’être plus impliquée dans le travail avec davantage de responsabilités.

Lire la suite

Télétravail

Un mot si peu utilisé avant la crise sanitaire.

À bien y réfléchir, le télétravail représente une évolution inéluctable de notre société ; un changement essentiel de cette culture du travail en présentiel que nous possédons depuis tant d’années ; une responsabilisation citoyenne en faveur de la préservation de notre planète ; une solution non négligeable en terme organisationnel pour chaque individu à la recherche d’une vie plus saine et plus sereine.

Lire la suite